Horaires du secrétariat
  • Lundi - Vendredi 8h00 - 20h00
  • Samedi8h00 - 14h00
Les bons aliments dans les bonnes quantités au bon moment de la journée
Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Comment adapter les repas et les boissons pendant la canicule ?

Comment adapter les repas et les boissons pendant la canicule ?

Le 25 juin 2019

Météo France annonce que la période de forte chaleur connaîtra un pic jeudi 27 et vendredi 28 juin 2019. Pour la santé, la canicule entraîne un risque de déshydratation et d'hyperthermie (coup de chaleur). Comment adapter au mieux son alimentation et ses boissons ?

Les boissons doivent compenser la transpiration

Quand il fait chaud, les glandes sudoripares sécrètent de la sueur pour permettre au corps de mieux réguler sa température. Cela entraîne donc une perte d'eau qui doit être compensée en buvant davantage. Et il faut aussi compenser la perte des minéraux contenus dans la sueur (sodium, magnésium, potassium en particulier).

Donc en cas de canicule, il faut préférer des eaux riches en minéraux, comme par exemple la Vichy Celestin, la Badoit, la Contrex, l'Hepar. Ces minéraux peuvent aussi être apportés par des soupes ou des bouillons. Cela permettra d'éviter de "diluer" le sang et de provoquer une hyponatrémie (taux de sodium trop bas dans le sang, qui peut entraîner un coma). On peut varier avec des eaux moins minéralisées comme les eaux de source (Cristalline, Mont-Roucous), l'Evian, la Volvic, la Salvetat.

Pour la quantité, il faut boire au moins un demi-litre par repas. En dehors des repas, il faut boire en fonction de sa soif. Et il faut penser à boire régulièrement même si l'on ne ressent pas la soif, cela concerne surtout les personnes âgées fragiles. Un bon indice pour savoir si on boit assez : la couleur des urines. Si elles sont foncées, il faut boire davantage. Si elles sont transparentes, c'est qu'on boit un peu trop.

Les boissons froides, une fausse bonne idée

Notre corps est parsemé de capteurs qui mesurent notre température corporelle en permanence. Quand on boit une boisson froide, ces capteurs risquent de sous-estimer la température du corps, et donc de freiner les moyens d'éliminer la chaleur corporelle. A l'inverse, des boissons trop chaudes peuvent augmenter la sudation et donc augmenter le risque de déshydratation. L'idéal est donc de boire tiède.

L'alcool : à éviter pendant la canicule

Il existe une hormone, la vasopressine (ou ADH), qui a une action anti-diurétique, c'est-à-dire qu'elle fait baisser la production d'urine. La molécule d'alcool inhibe l'action de cette hormone. Donc cela fera uriner davantage. Cette perte d'eau augmente le risque de déshydratation. Cela concerne tous les types de boisson alcoolisée.

Garder des repas riches en protéines

Pendant la canicule, le corps continue de fonctionner, les cellules continuent de se renouveler. Donc il ne faut surtout pas diminuer les aliments riches en protéines comme le fromage, la viande, le poisson, les oeufs ... Quand il fait chaud, nous sommes moins attirés par ces aliments. Pourquoi ? Parce que la digestion des protéines entraîne une production de chaleur plus importante que celle des glucides et des lipides.

Le manque de protéines risque d'être compensé par des aliments sucrés, comme les crèmes glacées, les sorbets, les smoothies, les granités, les sodas ... qui peuvent entraîner une prise de poids !  Ce manque de protéines peut causer ou aggraver une dénutrition chez des personnes malades ou en convalescence. Pour la canicule, on peut donc penser à des plats de viande froide, ou aux oeufs durs.