Horaires du secrétariat
  • Lundi - Vendredi 8h00 - 20h00
  • Samedi8h00 - 14h00
Les bons aliments dans les bonnes quantités au bon moment de la journée
Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Les bases en Chrono-Nutrition : il faut arrêter de compter les calories

Les bases en Chrono-Nutrition : il faut arrêter de compter les calories

Le 31 janvier 2020

Depuis des dizaines d'années, il existe une théorie comme quoi pour mincir, il faudrait manger moins de calories que le nombre de calories "dépensées" dans la journée.

En Chrono-Nutrition, nous ne demandons jamais de compter les calories. Pourquoi faut-il arrêter de compter les calories ?

L'utilisation des calories dépend du moment de la journée

Des études ont montré qu’un gros repas unique consommé au début de la journée, par des gens en surpoids, faisait perdre du poids (environ 1 kg/semaine). Alors que le même repas unique placé en fin de journée ne modifiait pas le poids.(1)

Une étude américaine de 2003 a montré que sauter le petit-déjeuner augmente le risque d’obésité, après ajustement d’autres facteurs de risque comme le nombre de calories ingérées et l’activité physique.(2)

Une étude menée chez des enfants français âgés de 7 à 12 ans, consommant sensiblement le même nombre de calories par jour, a fait apparaître que
ces enfants et adolescents sont d’autant plus en surpoids que leur petit-déjeuner est plus petit.(3)

On peut donc penser que l'utilisation de l’énergie apportée par une calorie dépend du moment de la journée où on l’ingère.

Le corps humain n'est pas une cheminée !

« La calorie est la quantité de chaleur nécessaire pour élever d'un degré centigrade la température d'un gramme d'eau. » (Wikipedia). 

Mais en médecine, il s'agit d'étudier le corps humain. Si le feu de cheminée manque de bois, alors la température baissera jusqu'à s'éteindre, sauf si on remet du bois. Et ainsi de suite...

Alors que le corps humain, en cas de manque de "carburant", il est capable de s'adapter, d'utiliser ses réserves. Et surtout, si le corps humain a été trop longtemps privé de "carburant" utile, il risque de faire de nouvelles réserves. Et donc, on peut "faire du gras" sans manger plus de calories sur l'ensemble de la journée. D'où les résultats des études citées plus haut.

Les bons aliments aux bons moments

En Chrono-Nutrition, il s'agit de donner au corps le "carburant" dont il a besoin, aux moments où il en a besoin. Cela dans le but d'éviter les carences qui peuvent faire échouer une perte de poids durable.

Docteur Damou, médecin nutritionniste à Rouen et sur internet

(1) Halberg J, Halberg E, Halberg F. Nonobese mammals pair-fed or on free choice diets may be what they eat but body weight and internal circadian timing are rhythmometrically specifiable functions of when they eat. Chronobiologia. 1976;(3):77‑ 8.

(2) Ma Y, Bertone ER, Stanek EJ, Reed GW, Hebert JR, Cohen NL, et al. Association between eating patterns and obesity in a free-living US adult population. Am J Epidemiol. 1 juill 2003;158(1):85‑ 92. Etude citée dans le livre : Reinberg A. Chronobiologie médicale, chronothérapeutique. Paris: Médecine-Sciences
Flammarion; 2003.

(3) Bellisle F, Rolland-Cachera MF, Deheeger M, Guilloud-Bataille M. Obesity and food intake in children: evidence for a role of metabolic and/or behavioral daily rhythms. Appetite. oct 1988;11(2):111‑ 8.